Volume 53 Issue 1, Spring 2018, pp. 1-14

Geocrowdsourcing is a significant new focus area in mapping for people with disabilities. It utilizes public data contributions that are difficult to capture with traditional mapping workflows. Along with the benefits of geocrowdsourcing are critical drawbacks, including reliability and accuracy. A geocrowdsourcing testbed has been designed to explore the dynamics of geocrowdsourcing and quality assessment and produce temporally relevant navigation obstacle data. These reports are then used for route planning, obstacle avoidance, and spatial awareness. Recently, the geocrowdsourcing testbed has been modified to focus on the contribution of images and short descriptions, rather than the more lengthy previous reporting process. The quality assessment workflow of the geocrowdsourcing testbed is contrasted with a modified quality assessment workflow, implemented in the simpler and quicker image-based reporting paradigm. General quality assessment of data position and temporal characteristics is still possible, while general data attributes and detail are now supplied by a moderator from the contributed image. The derivation of obstacle location from multiple intersected image direction vectors does not produce reliable results, but an approach using buffered convex hulls works dependably. This simpler, quicker geocrowdsourcing workflow produces geocrowdsourced obstacle data and quality assessment estimates for location, time, and attribute accuracy.

La production participative d'informations géographiques (geocrowdsourcing) est un nouveau sujet d'intérêt dans le domaine de la cartographie à l'intention des personnes atteintes de handicaps. Elle fait appel aux apports de données publiques à la saisie desquelles les méthodes de travail classiques en cartographie sont mal adaptées. Si la production participative d'informations géographiques offre des avantages, elle présente toutefois aussi d'importants inconvénients, liés notamment à la fiabilité et à l'exactitude. La production participative d'informations géographiques est soumise à un banc d'essai destiné à l'étude de sa dynamique et de ses processus d'évaluation de la qualité, ainsi qu'à la production de données pertinentes sur le plan temporel relatives aux obstacles à la navigation. Les résultats sont ensuite utilisés dans la planification d'itinéraires, l'évitement d'obstacles et la relation spatiale. Le banc d'essai en question a récemment été modifié de manière à cibler les apports d'images et de brèves descriptions, plutôt que les apports résultant du processus précédent plus long de production de l'information. Le processus d'évaluation de la qualité du banc d'essai est comparé à un processus d'évaluation de la qualité modifié, issu du paradigme d'information plus simple et plus rapide basé sur l'image. L'évaluation globale de la qualité du positionnement que permettent les données et de leurs caractéristiques temporelles demeure possible, alors que les attributs généraux et le détail des informations sont maintenant fournis par un modérateur à partir des apports d'images. La dérivation de la localisation des obstacles à partir d'images présentées selon divers axes vectoriels qui se croisent ne produit pas de résultats fiables, mais une méthode faisant appel à l'enveloppage convexe fonctionne de manière fiable. Cette méthode de production participative d'informations géographiques, plus simple et plus rapide, livre de l'information sur les obstacles et des estimations de la qualité des données quant à l'exactitude de la localisation, du moment et des attributs.