Volume 62 Issue 2, Spring 2010, pp. 104-113

ABSTRACT

Purpose: Frail patients with dementia most frequently present with musculoskeletal pain and mobility concerns; therefore, physiotherapy interventions for this population are likely to be of great benefit. However, physiotherapists who work with older adults with dementia confront a considerable challenge: the communication impairments that characterize dementia make it difficult to assess pain and determine its source. For an effective physiotherapy programme to be implemented, valid pain assessment is necessary. This paper is intended to provide practice guidelines for pain assessment among older persons with dementia.

Summary of Key Points: Over the last several years, there has been tremendous research progress in this area. While more research is needed, several promising assessment methodologies are available. These methodologies most often involve the use of observational checklists to record specific pain behaviours.

Recommendations: We encourage the ongoing and regular evidence-based pain assessment of older persons with dementia, using standardized procedures. Without regular and systematic assessment, pain problems will often go undetected in this population. Given the need for systematic pain assessment and intervention for long-term care populations with mobility concerns and muculoskeletal pain problems, we call for increased involvement of physical therapists in long-term care facilities.

RÉSUMÉ

Objectif : Les patients de santé fragile atteints de démence sont les plus sujets aux douleurs musculosquelettiques et aux problèmes de mobilité. Par conséquent, les interventions en physiothérapie apporteront sans doute de grands bienfaits à cette clientèle. Toutefois, les physiothérapeutes travaillant auprès des personnes a○gées atteintes de démence doivent faire face à un défi de taille : la dégradation des capacités de communication caractérisant la démence fait en sorte qu'il est difficile d'évaluer la douleur et d'en déterminer la source. Pour qu'un programme efficace de physiothérapie puisse e○tre mis en œuvre, une évaluation valide de la douleur doit e○tre réalisée. Cette documentation tente de proposer des directives de pratique pour l'évaluation de la douleur chez les personnes a○gées atteintes de démence.

Résumé des points clés : Au cours des dernières années, des progrès considérables ont été réalisés au chapitre de la recherche dans ce secteur. Me○me si plus de recherche est nécessaire, plusieurs méthodes d'évaluation prometteuses sont disponibles. Ces méthodologies font souvent appel à l'utilisation de listes de vérification des observations comprenant la consignation de comportements douloureux particuliers.

Recommandations : Nous encourageons l'évaluation continue et régulière de la douleur reposant sur des données probantes chez les personnes a○gées atteintes de démence, et ce, à l'aide de procédures standardisées. Sans évaluation régulière et systématique, les problèmes liés à la douleur demeurent souvent non détectés chez cette clientèle. Pour ce qui a trait à la nécessité d'une évaluation systématique de la douleur et d'une intervention auprès des clientèles en soins prolongés avec problèmes de mobilité et de douleurs musculosquelettiques, nous demandons une participation plus importante des physiothérapeutes dans les établissements de soins de longue durée.