Volume 73 Issue 4, Fall 2021, pp. 358-367

Purpose: This research examines 1 year of cross-sectional, Canada-wide ratings from clinical instructors using the Canadian Physiotherapy Assessment of Clinical Performance (ACP) and analyzes the performance profiles of physiotherapy students’ performance ratings over the course of their entry-to-practice clinical placements. Method: Canadian physiotherapy programmes that use the ACP were invited to submit anonymized, cross-sectional data for placements completed during 2018. Descriptive analyses and summary statistics were completed. Mixed-effects modelling was used to create typical performance profiles for each evaluation criterion in the ACP. Stepwise ordered logistic regression was also completed. Results: Ten programmes contributed data on 3,290 placements. Profiles were generated for each ACP evaluative item by means of mixed-effects modelling; three profiles are presented. In all cases, the predicted typical performance by the end of 24 months of study was approximately the rating corresponding to entry level. Subtle differences among profiles were identified, including the rate at which a student may be predicted to receive a rating of “entry level.” Conclusions: This analysis identified that, in 2018, the majority of Canadian physiotherapy students were successful on clinical placements and typically achieved a rating of “entry level” on ACP items at the end of 24 months.

Objectif : étude transversale d’un an des évaluations canadiennes des moniteurs cliniques au moyen de l’Évaluation physiothérapique canadienne de la performance clinique (ÉPC) pour analyser les profils de performance des étudiants en physiothérapie pendant la durée de leurs stages cliniques débutants. Méthodologie : les programmes de physiothérapie canadiens qui font appel à l’ÉPC ont été invités à soumettre des données transversales anonymisées sur les stages effectués en 2018. Les chercheurs ont procédé à des analyses descriptives et des statistiques sommaires. Ils ont utilisé des modèles non linéaires à effets mixtes pour créer des profils de performance types pour chaque critère d’évaluation de l’ÉPC. Ils ont également procédé à la régression logistique séquentielle. Résultats : dix programmes ont fourni des données sur 3 290 stages. Les chercheurs ont produit des profils pour chaque point d’évaluation de l’ÉPC au moyen du modèle non linéaire à effets mixtes et en ont retenu trois. Dans tous les cas, la performance type anticipée à la fin des 24 mois d’étude correspondait environ au classement de premier échelon. Les chercheurs ont constaté des différences discrètes entre les profils, y compris la vitesse à laquelle il est possible d’anticiper qu’un étudiant recevra un classement de premier échelon. Conclusions : cette analyse a déterminé qu’en 2018, la majorité des étudiants en physiothérapie canadiens réussissaient leur stage clinique, et ils obtenaient habituellement une note de premier échelon aux points de l’ÉPC à la fin des 24 mois.