Volume 50 Issue 1-2, September 2022 septembre, pp. 45-52

Part of a larger forum on the state of urban history in Canada, this article surveys recent literature in Canadian urban environmental history. The authors conclude that the city remains an important frame of analysis for Canadian historians. Recent work by Canadian environmental historians demonstrates that historians continue to address urban developments, but their contributions are less likely to appear under the umbrella of “urban history” and even less likely to be framed nationally as “Canadian urban history.” A preference for single-city studies over comparative works and a bias against recency has constrained examinations of rich histories of urbanization in Canada over the past 40 years.

Dans le cadre d’un plus large forum sur l’état de l’histoire urbaine au Canada, le présent article examine la littérature récente dans le domaine de l’histoire urbaine environnementale canadienne. Les auteurs concluent que la ville reste un important cadre d’analyse pour les historiens canadiens. Des travaux récents par des historiens environnementaux canadiens démontrent que les historiens continuent à traiter du développement urbain, mais que leurs contributions sont peu susceptibles d’être considérées comme de l’« histoire urbaine » et encore moins comme de l’« histoire urbaine canadienne ». Une préférence pour les études portant sur une ville unique par rapport à des travaux comparatifs et un parti-pris contre l’histoire récente a limité l’examen de riches histoires d’urbanisation au Canada au cours des 40 dernières années.